Les élus AER au conseil municipal

Lionel
WASTL

Agé de 44 ans, marié et père de 4 enfants ayant tous suivi leur scolarité à Andrésy, je participe depuis 15 ans à de nombreuses actions pour protéger notre cadre de vie.

Commissions

« Vie Culturelle, Animation de la Ville, Tourisme et Jumelages », « Sécurité Publique, Sécurité Routière », « Jeunesse et Sports », Commission de Délégation de Services Publics (suppléant), « Commission d’Aménagement Restructuration du Secteur de la Gare », Membre de l’Office Municipal des Sports (OMS), « Conseil d’Etablissement de l’Ecole de Musique et de Danse »

Laurence
ALAVI

Agée de 48 ans, je suis mariée et mère d’une enfant de 11 ans. Je suis arrivée à Andrésy en 2005 séduite par son cadre verdoyant, sa taille respectable mais humaine et sa proximité avec la capitale. Depuis, je fais mon possible pour protéger notre cadre de vie et améliorer le bien vivre à Andrésy.

Commissions

« Scolaire et Périscolaire », « Famille, Solidarités et Handicap », « Commission d’Appel d’Offres (suppléante) », "Membre au Conseil d’Administration du CCAS"

Annie
MINARIK

Retraitée, je m’investis dans l’économie sociale et solidaire en menant des actions concrètes en faveur de l’économie de proximité et des plus démunis.

Je vis depuis 15 ans à Andrésy, attachée à ce cadre de vie unique, je suis opposée à tous ces projets inutiles et onéreux qui marquent de façon indélébile les paysages et la qualité de la vie de notre ville.

Commissions

Finances, « Economie Locale, Animations commerces et services », « Commission Consultative des Services Publics Locaux », « Commission de Délégation de Services Publics »

Michel
PRÈS

Agé de 44 ans, père de 2 enfants de 5 et 10 ans, je suis délégué de parents d’élèves sur le groupe scolaire Le Parc depuis 6 ans. Je vis à Andrésy depuis 10 ans.

Commissions

« Travaux, Patrimoine, Embellissement de la Ville et Systèmes d’information », « Urbanisme, Environnement et Transports », Commission Communale d’Accessibilité aux Personnes Handicapées, Commission d’Aménagement Restructuration du Secteur de la Gare (Suppléant)

Mon parcours

J’ai intégré le COPRA pour lutter contre les tracés de l’A104. Ce projet est toujours d’actualité et nous nous devons de rester vigilants.

Adhérent aux associations Andrésy Qualité pour Tous et Sauvegarde des Coteaux de l’Hautil, je milite activement pour défendre le patrimoine historique et naturel d’Andrésy face aux projets de bétonnage du maire sortant.

Vice-président de l’association écologique des Colibris d’Andrésy, je participe au développement des nombreuses activités proposées : distribution de paniers bio, ateliers compost etc.

Ma pratique du terrain, ma curiosité de journaliste au Journal des Deux Rives et mes connaissances professionnelles en économie et sociologie (je suis professeur dans ces matières au lycée et en classes préparatoires) me permettent de proposer des analyses et des alternatives aux projets de développement de notre ville et de notre intercommunalité.

Un premier changement positif est intervenu avec la victoire de Joël Tissier (EELV) aux dernières cantonales, candidat que j’ai activement soutenu pendant sa campagne. La prise de conscience des électeurs face aux problématiques environnementales de leur cadre de vie m’a rassuré pour l’avenir et conforté dans l’idée de proposer une candidature alternative à mes concitoyens Andrésiens.

Mes diverses activités tant politiques et associatives que professionnelles m’ont amené à rencontrer de nombreuses personnes soucieuses de s’impliquer plus encore dans la vie de leur commune. C’est avec elles qu’aujourd’hui j’ai décidé de me présenter aux suffrages des Andrésiens.

Si vous en décidez ainsi, j’aurai à coeur de gérer notre ville avec à l’esprit : la proximité entre andrésiens, la responsabilité d’une gestion équilibrée et pérenne des finances ainsi que la recherche constante d’une amélioration de notre qualité de vie.

Je veux défendre les intérêts d’Andrésy car j’ai choisi d’y vivre, que j’y ai ma famille, beaucoup d’amis et que j’ai développé une affection toute particulière pour ce magnifique endroit.

Mon parcours

Pour ce faire je me suis impliquée tout d’abord au sein d’une fédération de parents d’élèves. A cette occasion j’ai pu entrer au sein des écoles et constater que les établissements scolaires de la ville rencontrent de vraies difficultés : isolation quasi inexistante, relations directrices/mairie très difficiles, manque de moyens financiers pour les sorties scolaires, manque de moyens alloués aux équipes d’animation tant en personnel qu’en matériel et dernièrement non mise en place des TAP dans le cadre des nouveaux rythmes scolaires.
Pour tenter d’apporter des solutions, je me suis en particulier investie dans :

  • La réalisation une enquête transverse concernant le chauffage dont le résultat a contraint la mairie à rappeler, plus énergiquement que d’habitude, ENERCHAUFF à ses obligations
  • La mise en place avec d’autres parents de plusieurs opérations de récolte de fonds pour abonder la caisse de l’école,
  • La mobilisation contre la fermeture d’une classe à la maternelle Le Parc contre le souhait de la mairie,
  • La commission menu durant 2 ans,
  • Le comité de pilotage sur la mise en place des nouveaux rythmes scolaires.

Toujours sensibilisée par ces problématiques, je siège aujourd’hui en tant qu’élue d’opposition à la commission vie scolaire ainsi qu’à la commission enfance et jeunesse. 

Souhaitant aussi protéger notre cadre de vie, j’ai participé à la naissance de l’association « Sauvegarde des Coteaux de l’Hautil », créée pour lutter contre le projet concret d’urbanisation des coteaux défendu par la mairie. Nous avons mené une campagne d’information sur le projet avec, entre autre, la tenue d’un forum des associations off, et mobilisé la population qui s’est exprimée contre ce projet lors de la consultation de juin 2010.

C’est parce que j’aime Andrésy et que j’apprécie les andrésiens que j’ai souhaité poursuivre logiquement mon engagement sur un plan plus politique. On ne peut pas toujours se plaindre, un jour il faut tenter de changer les choses.

En tant qu’élue d’opposition, je m’emploie à faire entendre la voix de tous les andrésiens, à exercer une analyse critique des propositions de la majorité qui parfois manque de recul sur ses propres initiatives et je propose de nouvelles voies d’action.

Mon parcours

Mon parcours

Sollicitez-nous ! Nos élus et notre équipe travaillent pour vous.Ecrivez-nous

Les commissions

Les conseils municipaux peuvent créer en leur sein des commissions municipales destinées à améliorer le fonctionnement du conseil municipal dans le cadre de la préparation des délibérations (article L. 2121-22 du code général des collectivités territoriales).

Leur rôle se limite à l'examen préparatoire des affaires et questions qui doivent être soumises au conseil municipal. Ce sont des commissions d'étude. Elles émettent de simples avis et peuvent formuler des propositions mais ne disposent d'aucun pouvoir propre, le conseil municipal étant le seul compétent pour régler, par ses délibérations, les affaires de la commune.

Il revient au conseil municipal de fixer, le cas échéant dans le règlement intérieur du conseil, les règles de fonctionnement des commissions municipales. Aucune disposition législative ou réglementaire n'apporte de précisions sur l'organisation de leurs travaux.