Tribune

Tribune AER - Avril 2018

Besoin de financement et emprunt, malgré 1,3 M d’impôt supplémentaire Nous avons voté le budget prévisionnel 2018 avant de connaître le budget « réalisé » en 2017 et l’opposition n’a que 5 jours pour analyser les 110 pages du budget. Par rapport aux derniers chiffres connus (2016), les dépenses de fonctionnement augmentent plus rapidement que la croissance de la population et pourtant l’interco GPS&O devait nous faire faire des économies grâce aux transferts de compétences. En 2017, la hausse de 8% de la taxe d’habitation votée par le maire a permis 1,3 M € de recettes supplémentaires. (...)

Tribune

Tribune AER - Février 2018

Précipitations record, tempêtes, retour à la douceur puis grand froid, crue de la Seine, neige, pollution de l’air, … Andrésy a été durement touchée par ces événements climatiques et, pour un certain nombre d’Andrésiens, il faut maintenant remettre en état et discuter pied à pied avec les assurances. Hommage au personnel de la ville d’Andrésy Les services de la ville ont été largement mobilisés : installation de chemins piétonniers en planches, distribution de repas pour les personnes isolées, surveillance des maisons inoccupées, mise en place d’une structure d’accueil à Diagana, communication auprès des (...)

Eclairage

PLUi de GPS&O - Partie 2 : les déclarations explosives de l’executif Tautou/Bédier

Comme nous l’avons déjà écrit (voir notre article : « PLUi de GPS&O, partie I,... ») , ces ateliers citoyens se sont révélés être des moments de simple convivialité, à la mode Bisounours, dans lesquels Mme Jaunet a davantage fait parler les habitants et les associations sur des points relevant du projet d’aménagement durable (PADD, pourtant déjà voté). Voir notre article : [« PLUi de GPS&O - Partie 1 : les ateliers-citoyens à la mode Bisounours »->http://www.andresy-energies-renouvelees.com/plui-de-gps-o-partie-1-les.html]. Mais lorsque les débats se sont animés, en fin de soirée, avec des (...)

Information urgente

GPS&O choisit Andrésy pour construire sa patinoire

Trois candidatures pour une patinoire Surprise au Conseil communautaire du 29 mars 2018 : c’est Andrésy qui remporte la mise. Notre interco Grand Paris Seine et Oise (GPS&O) souhaite construire une patinoire sur le territoire. Trois sites étaient en compétition : Mantes-la-Jolie, Chanteloup et Andrésy. Notre ville n’était pas favorite : elle a gagné et verra ériger une bulle en verre et polystyrène durci, en continuité de la piscine sur l’esplanade Louise Weiss. C’est sous la pression des élus de l’est du territoire que Mantes n’a pas été retenue alors qu’elle était grande favorite : déjà (...)

Intervention

Des orientations budgétaires 2018 toujours aussi contestables

Déclaration de Lionel Wastl, chef de file des élus AER, au Conseil Municipal du 18/02/18 Le rapport d’orientation budgétaire (ROB), que vous présentez ce soir en conseil municipal, ne respecte toujours pas la réglementation en vigueur : doit y figurer (depuis 2016), outre les rémunérations du personnel, les avantages en nature et le temps de travail des agents communaux. Ces informations concernant le personnel n’y figurent pas. Comme nous connaissons aussi vos réticences à rendre public les informations concernant la commune, je vous rappelle que la Loi vous oblige dorénavant à mettre à la (...)

Chronique

Deux Fermetures de classe à Andrésy

Si l’on en croit « Le Parisien » du 8 mars dernier, le Comité Technique Spécial Départemental de l’Education Nationale a « livré son verdict » et pré-déterminé ouvertures et fermetures de classes pour la rentrée 2018-2019 au sein des établissements primaires de notre département.

Andrésy : deux fermetures, une ouverture Andrésy est concerné. Selon les informations du journal, une classe doit fermer à la maternelle des Charvaux, une autre à l’élémentaire Denouval alors qu’une classe ouvrira à l’élémentaire Saint-Exupéry. Restés sans confirmation de M. Denis FAIST, maire-adjoint à la vie scolaire, sur ces annonces, les conseillers municipaux AER ne peuvent pas ne pas s’interroger sur le devenir de la gestion de nos établissements scolaires. Des fermetures plus faciles que les ouvertures Le Comité Départemental de l’Education Nationale (CDEN) est une instance tripartite de (...)

Intervention

Le maire d’Andrésy ne soutient toujours pas le candidat déclaré Faist

Le début de l’histoire : Municipales 2014 Après avoir annoncé dans la presse, en 2013, qu’il ne se représenterait pas une troisième fois, le maire-sortant, Hugues Ribault, tourne casaque quelques mois plus tard et annonce finalement sa candidature aux Municipales 2014. Mais, entretemps, sa fidèle alliée, maire-adjointe à l’Urbanisme, Virginie Muneret, s’était déjà proclamée candidate, comme convenu dans le groupe majoritaire dès 2012. La crise au sein de la droite andrésienne a d’abord tourné à l’avantage de Mme Muneret : les trois-quarts des adjoints la soutinrent, ainsi que le directeur de (...)

Eclairage

Ribault et Faist attirés par l’aimant Macron et LREM

Lors des dernières élections municipales de 2014, Hugues Ribault s’était représenté sans étiquette politique : il n’avait pas reçu l’investiture de son parti UMP (ex LR). C’était son adversaire de droite, Virginie Muneret, ancienne adjointe de M. Ribault, qui l’avait obtenue. Dans le cas où Ribault ne se représenterait pas en 2020, son bras droit, Denis Faist, qui a déjà fait acte de candidature pour les Municipales de 2020, a un passé de centre-droit. Il s’est déjà présenté aux Législatives avec l’étiquette MoDem. Et avant, il roulait pour l’UDI. Ribault et Faist : macron-compatible ? Dans le contexte (...)