Non au rattachement d’Andrésy au Mantois ! Non au Bédier land !

Lors du dernier Conseil municipal (18/09/14), les élus d’Andrésy Énergies Renouvelées ont été les seuls à exprimer une vive inquiétude à propos de la création du pôle métropolitain « Seine Aval » , future intercommunalité, allant de Mantes à Poissy, englobant Andrésy.


Cet énorme projet, voulu par l’UMP yvelinoise, emmenée par le président du CG 78, Pierre Bédier, représenterait la deuxième plus grosse intercommunalité des Yvelines avec plus de 400 000 habitants.

Inquiétude car il s’agit du futur « Bédierland », soutenu tant par la majorité municipale que par la minorité UMP/UDC/UDI emmenée par Virginie Muneret, créé sans assentiment des populations. Les Andrésiens désirent-ils être rattachés au Mantois ?

Cette future méga-interco ne répond pas à une cohérence économique : le Mantois n’est ni le bassin d’emploi, ni le bassin de vie des Andrésiens.

Cette future méga-interco ne pourra jamais être efficace tant la distance entre les futurs services proposés et les citoyens sera importante. Andrésy pèserait moins de 4% du total... Nous faisons actuellement partie d’une interco de 90 000 habitants (la CA2RS) qui a déjà révélé toute son inefficacité, avec une hausse des impôts locaux cette année. Peut-on imaginer que cette méga-interco soit plus efficace et plus économe pour les contribuables ?

Les quatre élus AER souhaitent une interco cohérente et souhaitée par les Andrésiens , autour de nos pôles de vie que sont Conflans Ste Honorine et Poissy. Il faut travailler à un regroupement efficace autour de la confluence , en n’oubliant pas Cergy-Pontoise. Il faut d’abord dire non à cette monstrueuse interco que la droite yvelinoise veut nous imposer, pour servir de base de repli à M. Bédier et sa majorité départementale, lorsque les départements seront menacés de disparition.

 

 

A lire sur le sujet

Conseil municipal du 18 septembre 2014