AER : seule opposition à la majorité UMP d’Andrésy

Depuis le Journal municipal de Janvier 2015, le groupe majoritaire autour de M. Ribault signe ses tribunes avec les étiquettes UMP/UDI. A côté de celle de la minorité... UMP/UDI autour de Mme Muneret.

Ainsi, à l’encontre des promesses de campagne de M. Ribault, sa majorité « Andrésy Au Coeur » reprend son étiquette de droite. Fait unique dans les Yvelines : Andrésy est flanquée dorénavant de... 2 groupes UMP/UDI au Conseil municipal !

En conséquence, Andrésy Énergies Renouvelées est officiellement le seul vrai groupe d’opposition municipale ; la seule alternative à la gestion de M. Ribault et de son groupe.

Nous avons donc dorénavant, au sein du Conseil municipal d’Andrésy, deux groupes sur trois qui se revendiquent de l’UMP !

La récupération de l’étiquette UMP par le groupe majoritaire est une véritable trahison envers ses électeurs de mars 2014.

En moins d’une année, M. Ribault et sa majorité auront donc d’abord annoncé, lors de la cérémonie des vœux à la population en janvier dernier, qu’il ne « serait pas en mesure de tenir [ses] promesses de campagne ». Puis maintenant, le maire reprend son étiquette UMP/UDI malgré tous ses beaux discours de campagne en vue de se placer, tel un commandeur, au-dessus des partis…

 

Le maire-candidat : « Notre parti ? C’est Andrésy ! »

Lors des élections municipales, le maire-candidat et sa liste n’avaient qu’un seul slogan : « Notre parti, c’est Andrésy ! ». Certes, M. Ribault n’avait plus qu’à écrire cela pour attirer l’électeur, puisqu’il avait perdu l’investiture de l’UMP et de l’UDI au dépend de Mme Muneret son ancienne adjointe qui se présentait contre lui. M. Ribault se retrouvait le seul candidat d’Andrésy à ne pas avoir d’étiquette politique, face à la candidate UMP, au candidat AER (EELV/MoDem) et au candidat socialiste...

Rappelons que M. Ribault, à chaque élection depuis les années 90, avait l’étiquette d’un parti de droite et qu’il est, depuis très longtemps, un homme d’appareil. Admirateur de l’ancien Président Sarkozy, l’ancienne photo officielle présidentielle trône toujours dans son bureau à l’Hôtel de Ville.

Durant la campagne des Municipales, le maire-candidat et sa majorité avaient donc promis aux Andrésiens une liste « sans étiquette », en s’intérrogeant : « l’élection municipale est-elle une affaire d’étiquette politique ? ». Puis en martelant : « Loin des manœuvres politiciennes, nous avons choisi de n’avoir qu’un seul parti : notre parti, c’est Andrésy ! ».

 

Quand le maire déchirait sa carte de l’UMP...

Rappelons-nous aussi du show médiatique de M. Ribault et de son fidèle lieutenant de l’UMP (actuel maire-adjoint) M. Dos Santos, qui sur les réseaux sociaux et en plein campagne électorale, avaient déchiré leur carte de l’UMP !

 

Alors, aujourd’hui, les craintes émises par le groupe Andrésy Energies Renouvelées, dès le 1er Conseil municipal d’investiture se révèlent exactes : tête de liste, Lionel Wastl se demandaient s’ils n’assisteraient pas "dans quelques mois à une réconciliation des anciens amis de la même majorité sur le dos des électeurs et nous retrouver avec un Conseil municipal composé de 29 élus majoritaires et 4 minoritaires seulement ? ».

Après avoir évoqué de la « nostalgie » entre les deux groupes UMP, lors du dernier conseil municipal en janvier 2015, voilà que les deux groupes issus de la majorité municipale de 2008 (les groupes de M. Ribault et de Mme Muneret) ont dorénavant la même étiquette politique ! Nous ne connaissons pas d’autres communes de France à proposer ainsi deux groupes politiques différents mais étiquetés de la même façon UMP/UDI !

 

Une seule opposition, une seule alternative à Andrésy : Andrésy Energies Renouvelées !

Nous pouvons donc déclarer solennellement ce soir qu’il n’y a bien qu’un seul groupe d’opposition municipale pour tous les habitants qui ne se reconnaissent pas dans l’étiquette UMP.

Et ce groupe c’est Andrésy Energies Renouvelées !.