Andrésy : le maire exclut les associations environnementales !

Samedi 5 septembre aura lieu le traditionnel Forum des Associations. Le maire et sa majorité municipale (Les Républicains) ont voté un nouveau règlement intérieur (RI) qui exclut les associations dont l’objet est Environnemental.

Depuis des années, certaines de ces associations n’étaient pas acceptées par le maire - en toute illégalité, puisque l’ancien règlement acceptait les associations « environnementales ».

Face au risque de contentieux judiciaire, le maire a donc modifié le RI : Hugues Ribault, fidèle à son penchant autocratique bien connu et déjà condamné par le Tribunal administratif, ne veut pas du COPRA, de Sauvegarde des Coteaux, des associations de quartier (ADARG, ARAG). Autre conséquence : l’association écologique Les Colibris ne sera pas non plus présente.

Lors du Conseil municipal du 30 juin dernier, le maire et sa majorité LR ont voté un nouveau règlement intérieur qui exclut toutes les associations andrésiennes ayant comme objet l’Environnement. C’est donc dorénavant les associations politiques, de quartier, de cadre de vie et donc environnementales qui sont évincées du forum des Associations, à Andrésy.

Pour le maire d’Andrésy, ces associations « polluent » le forum

Hugues Ribault, le maire, est favorable au projet de prolongement de la francilienne sur notre territoire. Alors il interdit de forum l’association COPRA, qui milite contre cette autoroute en zone urbaine, à 120 000 véhicules / jour.

Hugues Ribault avait proposé, en 2010, un projet immobilier de 300 logements, notamment sur les coteaux de l’Hautil. Alors il interdit de forum l’association Sauvegarde des Coteaux. M. Ribault n’aime pas son président, alors il interdit son association.

Hugues Ribault et sa nouvelle majorité n’aiment toujours pas les associations de quartiers qui ont le défaut d’émettre certaines réserves sur des projets immobiliers soutenus par la mairie (nous pensons notamment au projet immobilier de la gare SNCF). Alors il interdit de forum toutes les associations de quartier : ADARG, ARAG...

Lors du Conseil municipal, Hugues Ribault déplorait que ces associations « polluaient » le forum.

Restriction de la liberté associative unique dans les Yvelines

Cette scandaleuse restriction des libertés d’expression associative est absolument unique dans les Yvelines. Les associations de quartier et à objet environnemental sont acceptées dans les forums des autres communes.

« Le forum s’est toujours très bien passé » : le maire a la mémoire défaillante ! Voilà sa réponse à notre intervention lors de ce Conseil municipal. M. Ribault a déjà oublié que tous les forums d’Andrésy sont perturbés chaque année, du fait de l’exclusion de ces associations andrésiennes. Tractage à l’entrée et même stand des « associations refusées » en face de Julien Green ont égayé les dernières éditions ! M. Ribault a même fait, une année, un constat de police.

Dans notre interco, le COPRA est présent presque partout, mais aussi Bien Vivre à l’Hautil (Triel), Pissefontaine Mon Village (Triel), ADIV Environnement (Verneuil), etc.

Ribault et sa majorité excluent l’AMAP d’Andrésy !

La majorité municipale a donc modifié le règlement intérieur du forum pour se débarrasser de toutes ces associations, qui sont pourtant officielles et andrésiennes. Effet collatéral : la seule association environnementale qui était encore tolérée par le maire d’Andrésy ne peut plus, légalement, participer au forum !

Il s’agit des Colibris d’Andrésy : associations écologique qui a construit l’AMAP d’Andrésy et qui distribue, notamment, 60 paniers de fruits et légumes bios et locaux. A-t-on déjà vu un maire exclure ainsi une association écologique AMAP ?

Les penchants autocratiques de M. Ribault sont partagés par sa nouvelle majorité, notamment par son adjoint à la Démocratie Locale (Jean-Pierre Dos Santos), ou par ses jeunes et nouveaux adjoints que nous espérions représenter la nouvelle génération politique, respectueuse de toutes les opinions et des contre-pouvoirs citoyens.

Nous apprécions le soutien des élus minoritaires Les Républicains, autour de Mme Muneret, qui ont été sensibles à nos arguments et qui se sont finalement abstenu sur le vote du nouveau RI liberticide. Sur cette affaire, M. Ribault et sa jeune garde se sont retrouvé bien seuls...

M. Ribault déjà condamné par le tribunal administratif

L’autocratie de M. Ribault ne peut plus sévir sur les élus de l’opposition depuis que le tribunal admnistratif l’a condamné pour « non respect des droits des élus municipaux ».

Mais, après avoir clamé, dans le journal municipal de la ville, « défendre la liberté d’opinion après les attaques sanglantes » de janvier dernier, le maire d’Andrésy et sa majorité la piétinent sur Andrésy. Quel cynisme au moment où le parti politique de M. Ribault se dénomme dorénavant « Les Républicains » !