Andrésy : une non réforme des rythmes scolaires

Lionel Wastl et le groupe d’opposition AER sont restés sans voix devant le titre de l’article de la Gazette du Val d’Oise : « Rythmes scolaires : Andrésy dans le rang et monte en puissance » (édition 17/09/14)

La vérité c’est qu’Andrésy remporterait le « bonnet d’âne » de la réforme des rythmes !

La vérité c’est que la très grande majorité des familles andrésiennes est mécontente des choix de la majorité municipale de M. Ribault en matière de réforme des rythmes.

La vérité, c’est que les deux fédérations de parents d’élèves désapprouvent totalement les nouveaux rythmes scolaires tels qu’ils sont appliqués dans les écoles andrésiennes.

Voilà donc la « montée en puissance » des rythmes scolaires à Andrésy, vantée par le maire et repris par la presse locale :

Aucun temps d’activités périscolaires proposés(TAP).

- Fin des journées scolaires à 16 heures pour n’avoir ensuite qu’une simple garderie,

… garderie, qui plus est, payante…

… avec préinscriptions obligatoires sur le mois.

Sans facturation forfaitaire de la demi-heure de garderie de 16h à 16h30. Les familles paient le même tarif qu’elles laissent leurs enfant 30 min ou jusqu’à 19h,

Refus d’inscription de certains enfants à la cantine du mercredi.

Nous comprenons le mécontentement des fédérations des parents d’élèves et des familles devant de tels choix purement financiers.

L’argent qu’une commune investit sur l’avenir de ses citoyens les plus jeunes est un choix de société.

Ce n’est pas le choix de M. Ribault et de M. Faist (adjoint à la Vie Scolaire) qui préfèrent dépenser l’argent des contribuables dans des projets superflus, comme la halte-plaisance fluviale d’Andrésy pour 50 bateaux !!!