Tribune parue dans le journal municipal du mois de novembre 2014

Tribune parue dans le journal municipal du mois de novembre

Chères Andrésiennes, Chers Andrésiens,

Depuis 6 mois, malgré une majorité précédente décimée par les divisions et seulement 37% des suffrages, avec de nouveaux adjoints inexpérimentés, nous espérions plus de travail collaboratif, de concertation et de respect des élus des minorités qui représentent 63 % des Andrésiens.

Las ! Le maire et son équipe ont gardé les mêmes méthodes de travail : les élus AER reçoivent les documents des conseils municipaux juste 5 jours avant (minimum règlementaire), aucun document n’est distribué dans les commissions censées préparer les délibérations. Les maires-adjoints se contentant d’énumérer ce qu’ils ont décidé en interne.

Ainsi, les élus ont appris la veille du conseil municipal du 17/09 que l’Etat avait émis un avis défavorable sur le plan local d’urbanisme, quand la municipalité le savait depuis 6 mois !

Autre exemple : nous venons d’apprendre que la majorité allait créer un Conseil municipal Jeunes. Mais ses modalités ont été décidées sans les groupes minoritaires. Or, tous les candidats prévoyaient cette instance de citoyenneté dans leur programme : n’était-ce pas l’occasion de travailler tous ensemble ?

Autre preuve par l’absurde du manque de vision et de concertation, en matière d’économie locale, cette fois : alors qu’il n’y avait plus de boulangerie depuis des mois aux Charvaux, en voilà maintenant deux, face-à-face, qui se font concurrence ! Cette situation est ubuesque !

Certes, le quartier des Charvaux n’a jamais été une priorité chez M. Ribault. Des millions engloutis pour refaire le centre-ville et un projet de halte-fluviale ostentatoire, mais rien pour les Charvaux.

Il existe une adjointe au commerce local, rétribuée 900 €/mois, mais elle n’a réuni aucune commission de travail depuis l’élection, n’a rien organisé pour la Journée nationale du commerce local et a laissé s’installer cette 2ème boulangerie, alors que la reprise de la première était annoncée depuis mai dernier !

A lire sur le sujet

1er conseil : refus de concertation du maire