Documents Trek’île (1) : Les élus AER interdits de documents administratifs par la municipalité de M. Ribault

Depuis mi-décembre, nous écrivons bien officiellement au maire d’Andrésy, Hugues Ribault, à son directeur de cabinet, à la directrice générale des Services.

Depuis mi-décembre, les élus AER demandent à accéder à certains documents administratifs concernant le projet Trek’île sur l’île Nancy (coût : 1 400 000 €, part ville estimée à 400 000 € tout compris).

Le maire d’Andrésy et ses services ne nous répondent pas. Deux élus AER sont donc allés directement en mairie-annexe, mardi 29 décembre. Les services nous ont refusé des documents admnistratifs pourtant tout-à-fait consultables par les élus municipaux.

Panorama du « débroussaillage » préparant Trek’Île sur l’’île Nancy

Courriels, rencontres, coups de téléphone : sans réponse...

Les élus AER ont d’abord envoyé un courriel le 11 décembre au maire, à son cabinet, à la directrice générale des services, à la directrice des services techniques de la ville..

Devant l’absence de réponse, nous avons renvoyé le courriel le 16 décembre. Aucune réponse.

Lionel Wastl a téléphoné au directeur de cabinet du maire, le 23 décembre, pour lui rappeler notre demande de consultation des documents. Le directeur de cabinet semblait découvrir l’affaire et devait contacter la directrice générale des services. Plus aucune nouvelle.

Les élus AER ont rencontré ensuite la directrice des services techniques de la ville, le 24 décembre. La directrice ne voyait pas du tout de quel courriel il s’agissait mais devait s’en occuper. Aucune réponse depuis.

Agacés, deux de nos élus, Jean-Claude Frot et Lionel Wastl, se sont directement déplacé à la mairie-annexe. Ils ont été reçus par l’un des employés municipaux qui leur a refusé les documents car « aucune autorisation ne [lui] a été donné par le maire ». Néanmoins, devant notre insistance, la mairie-annexe nous a demandé de formuler une (nouvelle) demande écrite d’accès aux documents en question.

Des documents admnistratifs communicables à tout citoyen !

Les documents administratifs sont communicables à tout élu municipal. Précisons d’ailleurs que ces conventions sont communicables à tout citoyen. Le maire d’Andrésy contrevient ainsi au code des collectivités locales et fait preuve d’un excès de pouvoir scandaleux.

Quels sont ces documents ?

  • Les conventions de financement signées par le Conseil départemental, le Conseil régional - collectivités qui subventionnent une partie du coût du projet Trek’île ;
  • Les dossiers de demandes de subventions déposés auprès de ces mêmes collectivités locales.

Le maire d’Andrésy persiste dans l’autocratie

Déjà condamné par le Tribunal administratif pour « non respect des élus municipaux », en 2012, Hugues Ribault persiste dans ses traditionnelles dérives autocratiques d’un autre temps.

Le projet Trek’île et le démarrage des travaux, sans l’obtention de tous les permis, ont amené plusieurs Andrésiens à déposer des recours, dont un référé qui sera jugé dès le lundi 4 janvier 2016.

Les élus AER vont contacter M. le Sous-préfet des Yvelines et le service de contrôle de la légalité de la préfecture.

Position géographique

Portfolio

A lire sur le sujet

L’exposition présentée par la municipalité sur son projet d’extension de l’île Nancy

Projet d’extension du parc de l’île Nancy : non prioritaire et trop cher

Projet d’aménagement Ile Nancy - Trek-Île

Manifestation du collectif Trank’ïle contre l’extension Trek’Île de l’Île Nancy

La mairie expose son projet d’extension de l’île Nancy

Projet Ile Nancy : « l’état naturel est propice à l’ouverture au public », pour le maire d’Andrésy !

« Non à l’extension du parc de l’Ile Nancy » !

Documents Trek’île (2) : Après un mois de demande et de visites, les élus AER obtiennent les documents

Évènements associés

Les élus d’opposition d’Andrésy interdits de documents administratifs par la municipalité de M. Ribault