Droits de l’opposition d’Andrésy : que le maire LR prenne exemple sur Valérie Pécresse !

Etrange écho nous venant de la Région Ile-de-France : la nouvelle majorité de droite de Mme Pécresse propose la présidence de la commission des Finances à l’opposition de gauche.

La même proposition émanant de notre groupe, Andrésy Energies Renouvelées, avait été refusée par le maire d’Andrésy, après sa réélection.

Les premières décisions annoncées par la droite francilienne qui vient de prendre la tête de l’Ile-de-France sentaient bon la démagogie (tests salivaires dans les collèges et lycées pour lutter contre le cannabis) ou le marqueur idéologique bête et méchant (le fameux « bouclier de sécurité » dans les transports en commun).

Mais l’une d’entre elles - passée sous silence par des médias nationaux prompts à relayer le spectaculaire - a interpellé les quatre élus de l’opposition AER.

Pour une démocratie plus moderne

Valérie Pécresse a en effet annoncé vouloir « renforcer les droits de l’opposition », en lui proposant la présidence de la commission des finances ou de « présenter davantage de niches, c’est-à-dire de vraies délibérations, des contre-projets ».

Cette annonce est un lointain écho à nos propres propositions pour améliorer la gouvernance d’Andrésy vers davantage pluralisme. Les élus AER avaient en effet proposer des amendements pour une démocratie plus directe et représentative sur Andrésy lors des premiers conseils municipaux de cette mandature (avril 2014).

Voir : « Les Droits bafoués de l’opposition »,
ainsi que l’ « Amendement pour une présidence de la Commisison des Finances à un élu de l’opposition ».

 

Le maire d’Andrésy et sa majorité municipale ont refusé toutes nos propositions.

Bien que ne représentant plus que 37 % des Andrésiens (score réalisé par la liste de M. Ribault au second tour des Municipales 2014), M. Ribault souhaite monopoliser le pouvoir et laisser des miettes à l’opposition (les tribunes du journal municipal).

Voir en ligne

La Présidente de la Région IDF renforce les droits de l’opposition