Elections départementales 2015 : les mensonges du maire d’Andrésy

L’équipe majoritaire UMP, autour d’Hugues Ribault, a très violemment attaqué les élus d’Andrésy Energies Renouvelées, dans leur « tribune » d’Andrésy Mag d’avril 2015. Au lieu de défendre leur gestion de la municipalité, les élus de M. Ribault préfèrent lancer des attaques polémiques totalement mensongères !

Ainsi, on nous accuse de ne pas avoir accepté de tenir les bureaux de vote lors des dernières élections départementales, en mars dernier. Le maire précise même que c’est inacceptable pour des élus dont « leur leader s’érige en grand dispensateur de morale démocratique ».

Cette attaque est totalement diffamatoire. Voici pourquoi :

 

  • Tenue des bureaux de vote : ce que dit la Loi

- Les bureaux de vote sont tenus par des habitants de la commune inscrits sur les listes électorales ;

- Chaque bureau se compose d’un président, d’au moins 2 assesseurs et d’un secrétaire (le plus souvent un agent municipal) ;

- C’est le maire qui désigne les présidents et les assesseurs des bureaux de vote, dans l’ordre du tableau des conseillers municipaux, c’est-à-dire dans l’ordre des élus tel que vous pouvez le retrouver sur le site de la ville. Sachant que les élus de la majorité UMP arrivent en premier, puis les 6 élus de la minorité UMP, enfin les 4 élus de notre groupe AER ;

- Chaque candidat (ou liste, suivant les élections) peut désigner un candidat par bureau de vote. Rappelons que nous n’étions pas candidat à cette élection ;

- Si malgré tout cela, il n’y a toujours pas un président, deux assesseurs et un secrétaire par bureau, le maire peut désigner des électeurs ;

- Rappelons qu’un conseiller qui refuserait de siéger à un bureau de vote pourrait être « démissionné ».

 

  • Comment cela se passe-t-il à Andrésy :

- Le maire d’Andrésy, Hugues Ribault, a toujours choisi parmi ses élus (et uniquement sa majorité) les présidents des bureaux de vote. Il faut savoir que certains maires, plus ouverts à la démocratie, laissent la présidence d’un ou plusieurs bureaux à l’opposition ;

- Hors majorité, le maire d’Andrésy a toujours choisi les assesseurs parmi ses supporters (ceux qui étaient sur sa liste mais qui n’ont pas été élus) et enfin parmi ses proches (dont sa femme, Chantal Ribault, qui a été vice-présidente d’un bureau de vote !).

 

  • Que s’est-il vraiment passé lors des départementales :

En premier lieu, le maire ne nous a pas demandé d’être assesseur.
Au contraire, une semaine avant le premier tour, n’ayant pas reçu de demande de sa part, nous nous sommes adressés à son directeur de cabinet qui nous a répondu qu’il n’avait besoin de nous « à moins que vous ayez un groupe de 10 personnes à me proposer » !!!!? 

L’un de nous a même demandé oralement à ce même directeur de cabinet s’il avait besoin de nous. Il lui a été répondu : « Non, ça devrait aller ».

Pour le second tour, le cabinet du maire s’est rappelé de notre existence et nous a demandé si nous souhaitions être assesseurs. Nous avons répondu que nous ne tenions pas particulièrement à tenir un bureau de vote pour des raisons politiques, « sauf réquisition par le maire ». Aucune réponse, aucune convocation officielle n’a suivi.

 

  • Pourquoi alors le maire d’Andrésy ne demande-t-il pas aux élus AER de démissionner ?

Pour conclure cette polémique ridicule, rappelons que le maire pourrait demander à un élu qui aurait refusé de siéger à un bureau de vote de démissionner. Il n’en a rien fait. Pourquoi ?

Parce qu’il est obligé de convoquer les élus, dans l’ordre du tableau et qu’il n’a ni convoqué tous les élus, ni respecté l’ordre du tableau !

En effet, des élus de sa propre liste, bien plus haut que nous dans le tableau (nous sommes de la 29ème à la 33ème et dernière place), n’ont pas siégé. Et notamment, deux élus avec délégation n’ont même pas siégé - ceux-ci touchant pourtant une indemnité mensuelle !

 

Monsieur Ribault, précédemment condamné par le tribunal administratif pour « non-respect des droits de l’opposition », nous reproche donc totalement injustement un manque de « comportement civique exemplaire ».

Considère-t-il comme exemplaire de mentir éhontément pour attaquer d’autres élus ? Qu’en pensez-vous ???

Portfolio