Forum 2014 : des associations toujours refusées

Monsieur le Maire,

Le forum des Associations 2014 a hélas ressemblé aux forums des années précédentes avec l’absence de certaines associations andrésiennes que vous persistez à refuser.

Votre 3ème mandat, M. Ribault, ressemble hélas aux autres. Vous persistez dans le « fait du prince ». Cette journée est censée être ouverte à tous les bénévoles qui travaillent dans nos associations.

Oui : un « forum » est censé être un lieu où l’on débat librement.

Ces 10 dernières années, vous avez refusez les associations qui ne vous plaisent pas :

  • l’association de cadre de vie Andrésy-qualité-Pour-Tous,

  • l’association Sauvegarde des Coteaux de l’Hautil, association à objet « environnemental ».

  • Exclues les années précédentes, l’association des Andrésiens de la rive gauche (l’ADARG) et le collectif contre le projet A104 (le COPRA) n’ont pas demandé à être réintégrés, connaissant par avance votre réponse.

Ce fait du prince est d’autant plus grave qu’il est illégal, au regard des dispositions du règlement intérieur qui a été adopté le 24 avril 2003 par votre majorité en conseil municipal.

Nous vous rappelons, en effet, que l’article 2 du règlement prévoit que « les associations dont l’objet est social ou environnemental sont admises ». Ce qui correspond à l’objet des associations citées précédemment.

« Sauvegarde des Coteaux de l’Hautil » est née de votre projet d’urbanisation des coteaux en 2010 ;

  • Elle a beau s’être opposée à votre projet d’urbanisation

  • Elle a beau avoir à sa tête un Andrésien, Patrice Besnard, qui ne vous plait pas…

Elle n’en reste pas moins, que vous le vouliez ou non, une association à objet « Environnemental » qui a légalement sa place dans le forum.

Aussi, M. le Maire, et sous réserve de l’appréciation souveraine des tribunaux, votre décision relève de l’excès de pouvoir en contentieux administratif.

Avec le COPRA (absent du forum depuis 4 ans), c’est donc 2 associations environnementales qui vous refusez : pour une municipalité qui se targue d’avoir obtenu « 2 libellules » par Natureparif pour ses soi-disant actions en faveur de la biodiversité, cela fait désordre...

En tout cas, cela confirme tous les doutes émis par notre groupe AER et beaucoup d’Andrésiens sur cette distinction obtenue par simple auto-évaluation.

M. le Maire : le COPRA est accepté partout, par toutes les municipalités (même celles en faveur de l’autoroute). Sauf par Andrésy !

Seul le maire d’Andrésy bâillonne ses associations. Dans toutes les villes de notre CA2RS, les majorités municipales n’excluent aucune association à objet environnemental.

  • A Triel-sur-Seine, votre ami Joël Mancel accueille dans son forum toutes les associations de cadre de vie, notamment Bien Vivre à l’Hautil ou Pissefontaine Mon Village qui critiquent régulièrement des projets d’urbanisation de sa majorité municipale, notamment sur l’Hautil.

  • A Verneuil, Phillippe Tautou, accueille l’ADIV Environnement, pourtant opposé au projet de contournement routier soutenu par le maire de Verneuil. Opposé aussi aux projets d’urbanisation de la pointe de Verneuil.

Mais ce n’est pas tout :

A cette exclusion sans fondement, vous interdisez la présence de l’association Saucotho dans le Guide la Ville.

C’est la troisième année que l’association environnementale demande officiellement son inscription dans le guide de la ville. C’est la 3ème fois que vous lui refusez, sans aucun fondement légal là encore.

Des associations d’amis politiques, pas encore inscrites au JO, ou sans aucune action concrète malgré des subventions obtenues grâce à votre soutien (je pense ici aux Cygnes du Moussel) sont toutes inscrites dans le guide de la ville.

La LDH, longtemps elle aussi exclue du Forum, est « ravalée » dans la catégorie « autre association », aux côtés des associations politiques. Et alors même que la LDH a un objet social clairement identifié.

Vos décisions autocratiques sont insupportables.

Je me permettrais de citer Virginie Muneret et son groupe AD.

Dans leur tribune de mai dernier, vos anciens adjoints, refroidis par vos méthodes de gouvernance, rappelaient que « Chaque démocratie avait ses spécificités mais toute démocratie avait besoin de règles respectées par tous ses acteurs. Cela est vrai tant à l’échelon national qu’au niveau communal. »

Du député qui vote les impôts et s’y soustrait, au maire qui fait adopter un règlement et le viole en excluant les associations environnementales... Comme le prétend également cette tribune, la « démocratie reste décidément bien perfectible » en France, notamment à Andrésy.

  • Courrier demande Guide de la Ville : 30 juin 2011

  • Courrier demande Guide de la Ville : 26 août 2011

  • Courrier demande Guide de la Ville : 4 avril 2012