Conseil municipal du 7 novembre 2014

Intervention des élus AER sur la création d’un Conseil municipal Jeunes à Andrésy

Délibération 17 : « Création d’un Conseil municipal Jeunes »

Constat

  • Les élus AER constatent une évolution de la position de M. Ribault : le CMJ n’était pas inscrit dans ses programmes de 2001, ni de 2008 ;
  • D’autant que la majorité de M. Ribault avait refusé à la FCPE tout projet de CMJ que la fédération de parents d’élèves souhaitait porter (lors de votre 2ème mandat) ; .
  • Les autres candidats aux dernières Municipales souhaitaient aussi la création d’un CMJ. C’était donc l’’occasion de travailler ensemble.

Quel ne fut pas alors notre étonnement de constater qu’à nouveau vous refusiez de concerter avec tous les élus de l’opposition et d’imposer ce soit un CMJ ! Les élus AER ont aussi, à nouveau, constaté qu’ils étaient les derniers informés : les représentants de la majorité ont, en effet, annoncé la création d’un CMJ lors du Conseil d’administration du collège en… juillet dernier. Et ce n’est donc qu’en novembre que les élus de la ville l’apprennent.

Pourquoi ne pas vouloir aussi monter ce projet avec les fédérations ?

 D’autant que certains de vos choix (inscrits dans la délibération) sont contestables ou méritent un vrai débat :

Des choix contestables

  • Votre CMJ est réservé aux collégiens, à l’exclusion des écoliers d’Andrésy – il est courant de mobiliser aussi les CM1 et CM2 (Triel, Conflans), qui ont aussi leurs problématiques, savent les exprimer et pourraient être complémentaires avec des élus collégiens ;
  • Le mode d’élection est très contestable : vous délimitez un corps électoral qui a comme conséquence que tous les votants ne sont pas éligibles (un élève de 6ème ne peut se présenter et doit voter pour un candidat de 4ème ou 3ème). Drôle de façon de concevoir une démocratie représentative pour nos enfants ;
  • De facto, le CMJ d’Andrésy présenté ce soir ne concerne que 19 % des scolaires habitant sur la ville ;
  • Un CMJ présidé par… le maire. La pratique, il est vrai, se fait. Mais la présence du maire reste sujette à débat…
  • Absence de ligne budgétaire précise : le CMJ a-t-il un budget ?

Bref, ce CMJ aurait pu être l’occasion de créer un vrai débat avec tous les partenaires intéressés.

Dans ces conditions, nous vous proposons un amendement qui modifie les 2 premiers articles de la délibération.

 Amendement

  • La phrase actuelle de l’article 1 ne veut rien dire : « Après en avoir délibérer, le conseil municipal décide de demander au conseil municipal d’entériner la création de ce conseil municipal de jeune »


Le conseil municipal prend des décisions et ne se pose pas à lui-même des questions.

  • Nous vous proposons d’entériner la création d’un CMJ mais pas « de ce » CMJ, qui impose en amont certaines de ses caractéristiques.

Et pour associer tous les partenaires de la ville intéressés à la création d’un Conseil municipal Jeunes, nous vous proposons un nouvel article 2 :

  • Les élus d’AER vous propose l’ajout d’un article 2 rédigé comme suit : « de la création d’un groupe de travail, composé de toutes les sensibilités du Conseil municipal, chargé d’engager la concertation avec les partenaires intéressés et, avec eux, d’élaborer la « Charte d’Engagement » et la « Charte de Fonctionnement » du Conseil Municipal des Jeunes »

 _________

Amendement rejeté par la majorité de M. Ribault - 10 votes « Pour » (élus AER et AD)