L’adjointe et le directeur de la Culture d’Andrésy censurent les élus AER

Les interventions des deux élus de l’opposition - Christian Taillebois pour Andrésy Dynamique (LR minoritaire) et Lionel Wastl pour Andrésy Energies Renouvelées – ont été purement et simplement supprimées du compte-rendu du dernier conseil d’établissement de l’Ecole de Musique et de Danse.

Les pratiques autocratiques du maire d’Andrésy et de son équipe n’étonnent plus. Par contre, les élus AER découvrent avec étonnement que le directeur des affaires culturelles de la ville d’Andrésy, Alain Chaneaux, pratique le mélange des genres en se révélant être un militant politique et un fidèle soutien de Hugues Ribault, alors que sa fonction sur Andrésy devrait l’amener à garder une totale neutralité.

L’occasion de retracer le parcours très politique du directeur des Affaires culturelles, M. Chaneaux.

Rappel des faits

Face à la fronde des parents en raison de la forte hausse des tarifs de l’école de musique et de danse (EMD) pour les familles nombreuses, un conseil d’établissement était convoqué en toute urgence, le 30 juin dernier (voir notre article : http://www.andresy-energies-renouvelees.com/conseil-d-etablissement-de-l-ecole.html). Lors de cette réunion, les parents ont exprimé leur colère face à la nouvelle grille tarifaire imposée par la majorité municipale.

Le même jour, les parents avaient manifesté devant la salle du conseil municipal : http://www.andresy-energies-renouvelees.com/le-pas-chasse-de-la-mairie-d.html

Lors du conseil municipal de rentrée, le 10 septembre 2015, la maire-adjointe à la Culture, Angélique Montero, proposait une nouvelle modification de la grille tarifaire, allant dans le sens des revendications des parents (voir l’encadré). Les élus AER ont voté « pour » ces nouvelles modifications parce que c’est un pas positif. Mais nous restons solidaires des parents de l’EMD qui considèrent ce « petit pas largement insuffisant ».

 

Les modifications de la majorité municipale, suite aux manifestations des parents mécontents :
- Dégressivité rehaussée de 15% à 20% sur la 3ème inscription dans une même famille.
- Maintien de la possibilité de placer le tarif le plus élevé en 2ème ou 3èmeposition en cas d’inscription multiple dans une même famille (afin de bénéficier de la dégressivité).
- Prise en compte du dernier avis d’imposition (2014 pour les revenus de 2013) dans le calcul du quotient des tarifs des cours de l’EMD.

 

Scandaleuse censure de l’opposition

Les élus AER ont profité de cette nouvelle modification pour informer l’assemblée que les propos des deux élus de l’opposition présents au conseil de l’EMD du 30 juin n’ont pas été repris dans le compte-rendu.

Lionel Wastl a déploré la « véritable censure pratiquée par la maire-adjointe à la culture, Mme Montero, et le directeur des affaires culturelles de la ville, M. Chaneaux ».

 

Le directeur des affaires culturelles d’Andrésy, un homme politique de la droite : Le parcours d’Alain Chaneaux explique aisément ses dérapages à Andrésy. Longtemps à la tête de l’UDI du Doubs, le directeur des services culturels d’Andrésy a été, durant les années 90, maire-adjoint RPR dans la municipalité de Montbéliard.
En 2002, Alain Chaneaux devient conseiller culturel de la maire UMP de Beauvais, Caroline Cayeux. Il défraye la chronique locale avec son cachet de « 600 000 francs par an pour deux jours par semaine révélé par un hebdomadaire [qui] a ému plus d’un conseiller municipal [de Beauvais]  » (1).
Tout en travaillant pour la mairie d’Andrésy, Alain Chaneaux a continué activement ses activités politiques à Montbeliard. Pour les législatives de 2002, M. Chaneaux est le suppléant du candidat UDI, dans la 4ème circonscription du Doubs. Le binôme obtient 1,67 % des suffrages.
2013 : tout en préparant, à Andrésy, l’exposition Sculptures en l’île, Alain Chaneaux se lance dans la campagne des Municipales et se présente à l’élection, en mars 2014, toujours à Montbeliard (2) avec l’étiquette UDI. Score obtenu : 3,34 % des voix.
Très engagé politiquement, Alain Chaneaux est un proche politique du maire LR d’Andrésy, Hugues Ribault.
On peut comprendre dès lors que le travail et les interventions des élus d’Andrésy Energies Renouvelées puissent l’agacer ! Mais il est intolérable qu’un fonctionnaire d’Andrésy pratique un tel mélange des genres.

Pour Mme Montero et M. Chaneaux : « les interventions politiques n’avaient pas à figurer dans le CR »

Un courriel co-signé par Mme Montero et M. Chaneaux a été envoyé aux deux élus de l’opposition pour justifier la suppression des interventions des élus du compte-rendu : « vos interventions et demandes politiques n’ont pas leur place dans une telle instance, donc n’avaient pas à figurer au compte-rendu de la réunion du 30 juin. » nous a-t-on vertement répondu !

 

Et pourtant : le seul sujet du conseil d’établissement de l’EMD était la nouvelle grille tarifaire pour 2015-2016 et nos interventions n’ont porté que sur ce seul sujet.

 

Quelles étaient ces interventions ?

1/ Au nom des élus AER, Lionel Wastl, lors du conseil d’établissement, avait contesté la comparaison faite par M. Faist, l’adjoint aux Finances, entre la décision prise (baisse de la dégressivité pour les familles nombreuses) et la décision hypothétique d’augmenter de 10% tous les tarifs. Car la seule comparaison qui vaille est bien celle de la grille tarifaire précédente et la décision prise de baisser la dégressivité. Et dans ce cas, il y a bien hausse des tarifs pour bon nombre de familles andrésiennes.

2/ AER a contesté la comparaison systématique faite par les élus de la majorité entre l’EMD d’Andrésy et les conservatoires de Conflans et Poissy, de toute autre dimension, avec des prestations artistiques dignes de communes de plus de 30 000 habitants.

3/ Enfin, Lionel Wastl a déploré l’absence de toute convocation du Conseil d’établissement depuis septembre 2014, organe de consultation et de proposition ; absence de conseil d’établissement, alors que deux décisions très importantes ont été prises sans concertation avec l’ensemble des acteurs de l’EMD, des élus municipaux et des parents (la nouvelle grille tarifaire et nouveau Projet d’établissement). Sur ce dernier point, les parents ont été en total accord, lors du conseil de l’EMD.

Les petits soldats de l’autocratie

Les pratiques anti-démocratiques de la majorité municipale n’étonnent plus AER. Après l’exclusion des associations du forum, voilà qu’on censure les interventions de l’opposition au sein d’une instance bien officielle de la ville.

La toute nouvelle maire-adjointe à la Culture, Angélique Montero, totalement inconnue sur la ville à la veille des dernières Municipales, a parfaitement appris son rôle de petit soldat de M. Ribault, dont les pratiques autocratiques ont déjà été déclarées illégales par le tribunal d’administration en 2011. Mme Montero met en pratique les leçons en matière de censure de son nouveau chef : outre cette censure, la nouvelle adjointe à la culture ne communique presque aucun document de travail, ni proposition de délibération en commission municipale – censée préparer le conseil municipal.

Plus surprenant et plus choquant est l’attitude du directeur des Affaires culturelles de la ville, Alain Chaneaux.

Certes, on peut comprendre que ce fonctionnaire en charge de la culture sur la ville n’ait pas souhaité que nous rappelions que le conseil d’établissement n’a jamais été convoqué, puisque cela ressort de sa responsabilité directe.

Mais il faut savoir que le directeur des affaires culturelles de la ville, grand manitou de Sculptures en l’île, n’en est pas à son premier éclat contre les élus de l’opposition.

Lors de l’inauguration de l’exposition d’art, le jeudi 21 mai 2015, ce n’est ni le maire-adjoint à la Sécurité, ni la maire-adjointe à la Culture, ni tout autre élu de la majorité municipale, encore moins la Police municipale - pourtant présente -, mais bien Alain Chaneaux en personne qui est venu bloquer l’entrée du parc de l’hôtel de ville aux Andrésiens qui manifestaient contre le projet Treck’île.

Non seulement le directeur des affaires culturelles de la ville a agressé verbalement les Andrésiens venus manifester silencieusement, mais M. Chaneaux a interdit l’entrée de notre tête de liste, Lionel Wastl, parce qu’il accompagnait les manifestants. Alain Chaneaux a dû être calmé par les fonctionnaires de la police municipale d’Andrésy.

 

Le mutisme du maire d’Andrésy en Conseil Municipal

Lionel Wastl, tête de liste Andrésy Energies Renouvelées, a interpellé le maire d’Andrésy, lors du Conseil municipal du 10 septembre 2015, sur les agissements du directeur des Affaires culturelles de la ville : « Alain Chaneaux, en interdisant l’accès de Sculptures en l’île aux élus AER, en censurant mes propos tenus lors du conseil d’établissement de l’EMD et se permettant de répondre par courriel aux élus de l’opposition que leurs interventions n’avaient rien à faire dans un Compte-rendu parce qu’ils étaient « politiques », est clairement sorti de ses prérogatives ».

Les élus AER, lors du conseil municipal, ont rappelé que Alain Chaneaux, de par sa fonction, a une obligation de réserve définie comme suit : « Le principe de neutralité du service public interdit au fonctionnaire de faire de sa fonction l’instrument d’une propagande quelconque. […] La réserve n’a pas trait uniquement à l’expression des opinions. Elle impose au fonctionnaire d’éviter en toutes circonstances les comportements portant atteinte à la considération du service public par les usagers. » (3)

Le maire d’Andrésy n’a pas réagi, ni répondu à notre intervention en conseil municipal. Son étonnant silence traduit bien la gêne de M. Ribault envers un directeur des affaires culturelles de la ville qui semble, sur Andrésy, confondre sa casquette de fonctionnaire avec celle de militant politique UDI...

 

  1. Le Parisien, 4 juillet 2002, voir http://www.leparisien.fr/oise/alain-chaneaux-le-discret-conseiller-culturel-04-07-2002-2003218377.php
  2. https://www.francebleu.fr/emissions/l-invite-de-france-bleu-belfort-montbeliard-2013-2014/alain-chaneaux-candidat-udi-montbeliard et http://www.estrepublicain.fr/politique/2013/03/29/montbeliard-chaneaux-met-son-grain-de-sel
  3. http://www.fonction-publique.gouv.fr/droits-et-obligations#Obligation_reserve_