Le terrain de pétanque à 54 000 € crée la bisbille dans la majorité d’Andrésy

Lors du dernier conseil municipal (22 septembre 2016), le projet du terrain de pétanque sur Andrésy est revenu sur le tapis, suite au mécontentement affiché par l’association Andrésy Pétanque, notamment lors du forum de rentrée.

Les élus de l’opposition AER ont bien demandé confirmation que ce projet très coûteux restait une priorité pour Hugues Ribault, le maire. Si celui-ci confirme bien le projet, son adjoint aux Travaux, Alain Mazagol, a surpris son monde, et son maire, en relativisant très nettement la pertinence de ce projet.

Le terrain coûte très cher car le maire souhaite qu’il soit homologué par la fédération française de pétanque - ce qui nécessite la construction d’une dizaine de pistes. Le boulodrome sera érigé sur le parc sportif des Cardinettes.

A la surprise générale, au regard des finances exsangues de la ville, Hugues Ribault et sa majorité avaient budgété, l’an dernier, le projet du boulodrome. D’un montant de 54 000 €, il avait créé la polémique : les élus AER s’étaient alors exprimés contre cet investissement au montant excessif (1).

Une promesse de campagne à 54 000 €

Depuis, l’association Andrésy Pétanque fait pression pour que le maire concrétise rapidement ce projet. D’autant que c’était l’une de ses promesses de campagne. Les membres de l’association avaient interpellé vivement le maire-adjoint aux Sports, lors d’une réunion de l’Office municipale des sports, début septembre. Puis avaient manifesté leur mauvaise humeur sur leur stand du forum des associations, en affichant un message qui prévenait les Andrésiens que l’association ne prendrait plus d’adhésion en raison du manque supposé de terrains de pétanque sur la ville.

La pression semble avoir fonctionné. Il faut dire que le président ainsi que le vice-président d’Andrésy Pétanque ont été des soutiens affichés du candidat Ribault pendant la campagne des Municipales 2014. Par ailleurs, l’un des membres du conseil d’admnistration n’est autre que... l’adjoint aux Sports de la ville. Véritable truisme, il est en charge officiellement des « relations avec la municipalité »...

Dix pistes de boulodrome à construire à Diagana

L’association exige un boulodrome aux normes officielles pour que des compétitions puissent s’y dérouler. Il faut donc que le terrain soit homologué par la fédé, ce qui nécessite la construction d’une dizaine de pistes. D’où le coût estimé à 54 000 €. L’association souhaitait aussi un terrain proche de sanitaires.

L’endroit était donc tout trouvé : il sera construit dans le parc entourant Diagana. Au fond, derrière le terrain synthétique, au sud.

Lors du conseil, le maire a bien répondu aux élus AER que « le terrain sera fait. C’est un projet concret et qui est financé au budget ».

Le maire-adjoint aux Travaux, Alain Mazagol, a bien rappelé que la majorité fait tout pour que « le terrain puisse dans le futur être homologué ». On ne va pas dépenser plus de 50 000 € pour qu’au final, le terrain ne soit pas aux normes officielles...

Alain Mazagol : « Il y a plusieurs endroits pour jouer à la pétanque à Andrésy et beaucoup sont inutilisés »

Néanmoins, le maire-adjoint a déstabilisé le maire et sa majorité en précisant, suite aux pressions d’Andrésy pétanque, qu’ « il ne fonctionnait pas, ainsi que les services techniques, sous la menace ». En ajoutant, sous les acclamations des élus de l’opposition, qu’ « aujourd’hui, il y avait plusieurs endroits pour jouer à la pétanque à Andrésy et que beaucoup étaient inutilisées ».

Cette répartie confirme que tous les élus de M. Ribault ne sont pas convaincus de la pertinence de ce projet. Elle a eu le don de créer un certain malaise chez le maire.

Rappelons que si les élus AER ne sont bien évidemment pas contre la construction d’un boulodrome sur la ville, le montant du budget semble totalement démesuré.

Dernière information, le terrain d’une dizaine de pistes devait être construit vers les habitations (sud-est du parc). Mais la municipalité souhaiterait le construire plutôt au sud-ouest, en bordure de la départementale pour éviter les nuisances aux habitants de la rue du Général Leclerc. Ce qui n’était pas le souhait initial de l’association Andrésy Pétanque. Le maire-adjoint aux Sports a affirmé, en conseil, que le projet devrait démarrer en « novembre ou décembre » de cette année...

----

(1) Lire : « Budget 2016 : des projets bling-bling financés par un nouvel emprunt »
 

A lire sur le sujet

Conseil Municipal du 22 septembre 2016