Les élus AER déplorent la très faible réouverture des écoles d’Andrésy par MM. RIBAULT et FAIST

Pour Lionel WASTL, chef de l’opposition municipale, « MM. RIBAULT et FAIST ne répondent pas à l’obligation de service public qui leur incombe ».

8% des enfants contre 25% dans les autres communes voisines

C’est avec une semaine de retard par rapport à la date préconisée par l’Etat que la municipalité d’Andrésy a rouvert a minima l’école à quelque 110 enfants sur les 1.400 élèves de primaire que compte la commune (soit moins de 8% des enfants).

Frileux face à leur responsabilité, MM. RIBAULT et FAIST (adjoint au scolaire et candidat aux municipales) ont opté pour l’ouverture de seulement deux écoles - la maternelle Fin d’Oise et l’élémentaire Le Parc – sur les 10 que compte la ville ! Au même moment, la très grande majorité des communes environnantes ont, elles, rouvert l’intégralité de leurs écoles et accueilli environ 25% des élèves.

Une mise en place du protocole sanitaire sans difficulté particulière

Le protocole sanitaire a induit un dispositif spécifique de vie dans les écoles en y assurant le non-croisement des groupes-classes, un lavage plus fréquent des mains et la distanciation physique en classe et sur les temps de récréation.

La mise en place des éléments du dispositif (pause de rubalise, marquages au sol, salles de classe transformées en réfectoire, horaires d’arrivée décalés et fin avancée de 30 min pour le périscolaire afin de permettre un nettoyage plus poussé de l’école) a été réalisé, sans difficulté particulière, par les services scolaires, de cantine et techniques, que nous tenons ici à remercier pour leur efficacité.

La première journée s’est d’ailleurs très bien passée. Si quelques ajustements doivent se faire, principalement sur les heures d’arrivée décalées, les enseignants, élèves et animateurs sont à féliciter quant au respect de la distanciation physique, même en maternelle pour laquelle l’inquiétude était légitime.

Il est donc très dommage que MM. RIBAULT et FAIST n’aient pas rempli pleinement leur mission de premiers représentants de l’Etat face aux citoyens en n’ouvrant pas l’intégralité des écoles, au moins élémentaires.

Des enfants qui ne sont pas dans leur école, ni devant leur enseignant

Face au mécontentement de nombreuses familles, MM. RIBAULT et FAIST annoncent maintenant élargir l’accueil à compter de juin. Hélas, ils ne tiendront toujours pas compte des enfants des catégories non prioritaires (cf post de Monsieur FAIST du 16 mai sur Facebook), ne permettront pas aux élèves de retourner dans leur propre école avec leur propre enseignant (le protocole sanitaire interdit de modifier les groupes-classes) et n’aideront toujours pas les parents des catégories non prioritaires à trouver des solutions alternatives de garde.

Si, à titre personnel, MM. RIBAULT et FAIST pouvaient tout à fait penser qu’ils s’exposaient et exposaient les enfants à un risque, au titre de leurs mandats municipaux, ils devaient répondre à l’obligation de service public et offrir aux parents andrésiens un service maximum en rouvrant toutes les écoles selon l’effectif laissé possible par le protocole sanitaire. Les parents ont le choix de rescolariser leurs enfants, la Municipalité se doit de permettre ce choix et ne pas décider elle-même pour ses administrés. C’est, du moins, la conception du service public qu’appliqueraient les élus d’Andrésy Energies Renouvelées.