Pont Achères (RD30-RD190) : la nouvelle connexion départementale - Position de Hugues Ribault, Maire d’Andrésy

Historique des changements de positions de Hugues Ribault selon qu’il est maire d’Andrésy ou Conseiller général

Un dossier qui embarrasse le maire d’Andrésy

  1. Hugues Ribault a longtemps défendu ce projet de pont. Lors des débats sur la A104, il ne voulait pas de ce tracé vert qui passait au même endroit que le projet de départemental.

  2. En tant que Conseiller général, H. Ribault a donc TOUJOURS voté les délibérations du CG78 sur ce projet :

    • 16 février 2007 : Adoption du principe de création de la liaison et du pont ;
    • 22 janvier 2009 : Vote du projet Pont Achères
    • 29 mai 2009 : Vote des modalités de la concertation publique

    Et puis, soudain :

  3. Au dernier jour de la consultation publique (mi-juillet 2009), sur registre, H. Ribault et sa majorité municipale s’opposent au projet de la connexion par le pont et souhaite une connexion souterraine unique, avec la A104 (style 2x3 voies) !

Le maire Ribault s’oppose au conseiller général Ribault qui avait tout voté sur le projet !

 

Les différentes dates des séances du CG78 sur le pont d’Achères :

  • 12 décembre 2003 : principe de création liaison départementale pont d’Achères
  • 16 février 2007 : adoption du principe de la liaison du pont
  • 22 janvier 2009 : vote du projet du Pont d’Achères
  • 29 mai 2009 : vote des modalités de la concertation publique
  • 23 octobre 2009 : bilan de la concertation publique
  • 18 juin 2010 : modification tracé liaison départementale [ici : M. Ribault ne prend pas part au vote] - vote à l’unanimité
  • 8 juillet 2011 : autorisation de lancer les enquêtes publiques liaison RD30/RD190

 

Les positions et analyses officielles du maire d’Andrésy

CM Andrésy, décembre 2003 :

C - Information sur une décision de l’Assemblée Départementale des Yvelines (Conseil Général) du 12/12/2003 concernant les infrastructures routières.

Monsieur RIBAULT – Maire prend la parole et fait la déclaration suivante :

« J’ai le plaisir de vous annoncer que l’Assemblée Départementale a voté le 12/12/2003, une délibération : « approuvant le principe de création d’une liaison RD 190 (Poissy à Triel) et RD 30 (passe sur Achères) avec un nouveau franchissement de la Seine sur le territoire des Communes de Triel-sur-Seine, Chanteloup-les-Vignes, Carrières-sous-Poissy, Achères et approuvant le principe des études relatives à ce projet ».

La délibération du Conseil Général ajoute :

« Compte tenu des nombreux projets de développement économique prévus dans la boucle de Chanteloup, il conviendra d’engager la procédure de Projet d’Intérêt Général (PIG) et ainsi permettre son inscription dans les documents d’urbanisme des Communes concernées. Ce projet de liaison entre les RD 190 et RD 30 avec création d’un nouveau franchissement de la Seine permettra :

- d’assurer un maillage des routes départementales, - de créer, avec la réalisation du pont à Triel, une véritable continuité d’itinéraire routier Ouest-Est, avec un nouveau franchissement de la Seine,

- de délester le pont de Poissy par la création d’un pont supplémentaire sur la Seine,

- d’offrir de bonnes conditions de desserte et d’accessibilité à la Boucle de Chanteloup, en vue de faciliter son développement ».

Ce vote confirme la volonté du Département de faire du futur « Pont dit d’Achères » le prochain Pont des Yvelines et de créer une liaison performante avec le pont récemment ouvert à Triel.

Dans le cadre des travaux que nous menons pour Andrésy, en cohérence avec le Schéma Départemental pour un développement équilibré des Yvelines, au sein du SIEP des 2 Rives de la Seine, sur l’Intercommunalité et sur un Schéma de Cohérence Territoriale, cette décision va dans le sens de notre action, des options que nous défendons et des demandes que j’ai déjà exprimées au sein de l’Assemblée Départementale notamment, auprès de Monsieur Franck BOROTRA son Président, auprès de Monsieur le Préfet des Yvelines, et auprès de Monsieur le Sous-Préfet de Saint-Germain-en-Laye.

Le désenclavement de notre territoire, la protection de notre Commune, la capacité de développement économique de la boucle de Chanteloup dépendaient largement de cette décision.

Je reste persuadé que les Associations et les Andrésiens qui se réclament défenseur de notre environnement et des intérêts d’Andrésy en particulier, seront particulièrement satisfaits de cette décision du Conseil Général des Yvelines. »

 

Lettre du Canton, juin 2006.

« Le futur pont départemental est indispensable pour désenclaver notre boucle de Seine »,

PV CM 29/04/09

« Monsieur RIBAULT – Maire indique que clairement ces objectifs se situent dans le désenclavement de la Boucle de Chanteloup, avec la capacité de pouvoir accueillir de nouvelles activités économiques et de l’habitat. Il y a donc besoin de créer ces circulations complémentaires pour pouvoir désenclaver complètement la Boucle en allégeant les flux du pont de Poissy et du pont de Conflans. », .

Séance CG78, octobre 2009

(Délibération adoptée à l’unanimité – p. 32) parle bien d’un pont. Il y a un amendement qui envisage le sous-fluvial couplée à l’A104 si « l’Etat est en mesure, à brève échéance, de nous apporter une garantie formelle quant au calendrier et au financement de réalisation de l’A 104. » P29. A contrario, il est dit qu’en l’absence de possibilité de couplage, le pont sera réalisé. H. Ribault a voté pour.

Séance CG78, juin 2010

Délibération sur la décision finale du tracé & du bilan de la concertation du projet du pont et de la départementale. C’est à cette délibération que H. Ribault « ne prend pas part au vote ».