Projet Trek’ile d’Andrésy : des habitants contre

Projet d’extension Ile Nancy - Andrésy

Les élus AER ont rencontré les habitants de l’île Nancy, afin de préparer le Conseil municipal du 18 décembre dernier.

Nous avons eu confirmation que tous les habitants insulaires étaient contre ce projet d’aménagement de l’ensemble de l’île. De nouvelles interrogations sont apparues, fragilisant un peu plus la légitimité de ce projet dispendieux pour la ville.

Les habitants ont manifesté et tracté à l’entrée de la cérémonie des voeux du maire, jeudi 15 janvier.

En matière de concertation sur ce projet d’aménagement de l’île, le maire et sa majorité ne sont pas exempts de reproches : les habitants de l’île ont écrit (en recommandé accusée de réception) au maire, début septembre 2014, et ils n’ont jamais reçu de réponse.

Les habitants de l’île connaissent parfaitement leur environnement et nous ont informés de certaines problématiques du projet que nous avons présenté en Conseil municipal au maire et à sa majorité municipale.

Le problème de l’érosion des berges

Afin de créer une promenade, la municipalité d’Andrésy compte utiliser le droit de marchepied de 3,25 mètres à partir du haut de la pente des berges. Or, rappellent les habitants, avec l’érosion, un premier sentier a disparu. Ce qui amène la ville à préempter sur les propriétés. Mais quelle garantie peut apporter le maire que l’érosion ne va pas continuer - ce qui nécessiterait de ponctionner davantage de terrain dans les années à venir ?

Lors du Conseil municipal, l’adjoint aux Travaux, M. Mazagol, n’a pas répondu directement à cette première inquiétude. Il a simplement informé l’assemblée qu’un enrochement pourrait être fait pour consolider le nouveau sentier qui sera créé. Ce qui soulève un autre problème : quelle garantie, aujourd’hui, a la mairie que SMSO réalisera, à ses frais, cet investissement ? Pour l’instant, aucune.

Les problèmes de sécurité des promeneurs

Deuxième inquiétude, qui concerne tout le monde : côté barrage, la Seine est dangereuse. Il y a de très forts courants. Si un promeneur tombait, il y aurait grave danger. Sur ce point, M. Mazagol a répondu qu’un grillage serait érigé.

Toujours en matière de sécurité, les insulaires nous ont fait savoir que de nombreux arbres de l’île sont déjà tombés, étouffés par les lierres, très présents sur la partie sauvage de l’île. Les élus AER ont d’ailleurs rappelé que, pour cette même raison, les lignes électriques avaient été enfouies, dans les années 90, partie nord de l’île.

Pas de garantie apportée par le maire et sa majorité sur ce point. Tout juste ont-ils rappelé qu’il n’y aurait pas d’abattage d’arbres, sauf pour « sécuriser ». De deux choses l’une : soit, le projet nécessitera beaucoup d’abattages d’arbres pour réellement sécuriser la promenade ; soit, ce sera dangereux. La municipalité semblait, ce soir-là, découvrir le problème.

Le projet Treck’île et les propriétés privées

Dernier point d’achoppement, et non des moindres : la municipalité a de nouveau confirmé qu’il n’y a pas de parcelles privées touchées par le projet (hors servitude de marchepied). Les habitants de l’île disent le contraire : le projet Treck’île passe, à certains endroits, sur des terrains privés - ce qui nécessite dès lors des expropriations.

A ces nouveaux points, s’ajoutent les critiques déjà formulées par les élus AER, et notamment le coût de ce projet, à un moment où la ville a d’autres priorités, notamment la réforme des rythmes scolaires (voir nos anciens articles sur ce sujet).

Treck’île ou... Trank’île ?

Autant dire que le projet Treck’île est des plus contestables. Ce qui n’empêche pas la majorité de M. Ribault de poursuivre le projet et de persister dans l’auto-satisfaction en affirmant (dans le journal municipal de Décembre 2014) que les Andrésiens en avaient une « opinion majoritairement favorable, voire enthousiaste » !

Les habitants de l’île n’ayant aucune réponse de la mairie, ont décidé de médiatiser l’affaire. Un premier tract a été distribué à l’entrée de la cérémonie des voeux du maire, jeudi 15 janvier (voir ci-dessous)

Tract distribué le 15 janvier

Tract Trank’Ile

Position géographique

Documents associés

Présentation du collectif Trank’Île

Tract Trank’Ile du 15 janvier 2015

Portfolio

A lire sur le sujet

Projet d’aménagement Ile Nancy - Trek-Île

Une lettre ouverte au maire d’Andrésy à propos du projet d’extension du parc naturel de l’île Nancy

Projet d’extension du parc de l’île Nancy : non prioritaire et trop cher

L’exposition présentée par la municipalité sur son projet d’extension de l’île Nancy

Réunion de présentation du projet Ile Nancy & Aménagement quartier Gare

Manifestation contre le projet Trek’île, jeudi 21 mai, 11 h

Parc urbain de l’île d’Andrésy : des travaux en toute illégalité

Évènements associés

Projet Treck’ile d’Andrésy : les habitants tractent

Les habitants de l’île Nancy s’opposent au projet Treck’ile de la mairie et tractent lors de la cérémonie des vœux du maire.