Quand Bédier impose le nom de l’interco Andrésy / Mantes

Le patron du département, Pierre Bédier, continue de faire la pluie et le beau temps dans les Yvelines.

Le président du Conseil départemental et chef de file LR a profité de la réforme intercommunale pour imposer la fusion de 6 intercos, de Mantes à Conflans, en passant par Andrésy. Depuis six mois, il s’invite à toutes les réunions, menace de supprimer les subventions départementales à tous les maires qui osent s’opposer ou poser des questions sur son projet intercommunal de 73 communes. En compagnie de ses sbires, MM. Tautou (maire de Verneuil et président de la CA2RS) et Ollive (maire de Poissy), Pierre Bédier décide et ne concerte pas.

Son dernier caprice : avoir imposé un nom à « son » interco : Grand Paris Seine et Oise. Dérive passéiste ou bourde involontaire ?

C’est ainsi que dans une réunion avec quelques élus à sa botte, en novembre, Pierre Bédier - dont on se demande toujours à quel titre il participe à toutes les réunions de réflexion sur le projet intercommmunal Mantes/Andrésy - a sorti de son chapeau un nom : Grand Paris Seine et Oise.

Grand Paris Seine et Oise : un parfum « vieille France »
 

Est-ce la nostalgie qui a amené Pierre Bédier a imposer ce nom ? A moins que ce soit son inculture ? Car il faut oser donner une telle dénomination qui n’est autre que l’ancien nom du département « Seine et Oise » disparu... il y a 50 ans !

Une dénomination désuète qui traduit bien un projet de territoire sans avenir, dirigé d’on ne sait où, par des technocrates et élus hors sol.



Grand Paris Seine et Oise : « faire moderne » tout en revisitant la géographie ?

Ou alors « faire moderne » en reprenant le vocabulaire du Grand Paris qui définit une zone précise appelée la Confluence Seine et Oise, et sur lequel un contrat de développement territorial a été signé ?
 
Mais dans ce cas-là, MM. Bédier, Tautou et Ollive se sont trompés de territoire car le Grand Paris défini la Seine et Oise comme le regroupement de la confluence, de Cergy et de St Germain en Laye ! Très loin du Mantois ! Pierre Bédier, dans sa folie des grandeurs, a t-il déjà oublié que ni Cergy, ni Saint-Germain ne font partie de son intercommunalité ?

Finalement, le choix de ce nom inadapté confirme bien… l’inadaptation de cette communauté au vrai bassin de vie des Andrésiens.