Quand le journal d’Andrésy vous raconte n’importe quoi

L’exemple de Voisins Vigilants

Le maire a décidé d’adhérer au système privé de sécurité « Voisins Vigilants », sans aucune concertation, ni information vers les conseillers municipaux d’Andrésy.

Voir notre intervention sur ce sujet : « Eclairage sur Voisins Vigilants à Andrésy »

C’est un système payant de sécurité consistant à adhérer à une plateforme numérique d’échanges. Un service proposé par une entreprise. L’objectif principal est de surveiller un quartier pour éviter les cambriolages. Les dérapages du système sont fréquents et son efficacité n’est absolument pas prouvée. Alors, la mairie communique sur les autres « plus » qu’apporteraient le système, notamment en matière de solidarité de quartier.

Cette année, la majorité municipale a enchainé les articles dans les différents numéros d’Andrésy Mag pour présenter l’intérêt du système. L’occasion aussi de présenter les « référents » de quartiers, qui ne sont autres que les élus de la majorité de M. Ribault.

Dans le numéro de Janvier 2017, la municipalité présentait la référente du centre-ville, l’élue Florence Le Bihan, qui annonçait que grâce à Voisins Vigilants, elle allait pouvoir organiser une fête des voisins en mai 2017...

Alors que le système privé Voisins Vigilants n’apporte aucune garantie d’efficacité en matière de délinquance et qu’il vire facilement à la délation et à la surveillance généralisée, la majorité municipale s’est lancée dans une vaste opération de communication par magazine interposé pour convaincre de l’utilité de ce système de surveillance.

Quand les « référents » de Voisins Vigilants, tous des élus du maire, font la promo dans le journal

Tous les Andrésiens ont pu lire, presque chaque mois, un référent de Voisins vigilants présenter son quartier. Les référents sont tous des élus de M. Ribault. Ils ont été désignés par lui-même. C’est ce qui s’appelle un maillage stratégique pour tenir la ville et préparer le terrain de la future campagne électorale...

Alors, nous avons pu lire dans un Andrésy Mag, l’élu de la majorité, Rachid Laghnadi, faisant l’éloge de Voisins Vigilants aux Charvaux : bien évidemment, l’élu n’évoque jamais la délinquance... non : le système servirait juste à mieux se connaitre dans le quartier...

Voisins Vigilants pour « annoncer l’anniversaire de ses enfants »

Et puis, dans le dernier Andrésy Mag, l’élue de M. Ribault, Marie-France Ceccaldi ne tarissait pas d’éloges sur ce système de surveillance entre personnes pour... « annoncer l’anniversaire de ses enfants » (sympa la mère qui annonce les 18 ans de sa fille sur Voisins Vigilants !...) ou le « vide-dressing du 14 octobre prochain » (ça tombe bien : elle l’organise...).

Dans ce long article (page 10), à peine y lisait-on le mot « vol ». Parce que, non, pas du tout, Voisins Vigilants n’est pas un réseau de délation et de surveillance généralisée...

Dans le journal de la ville de janvier dernier, Florence Le Bihan, conseillère municipale de la majorité LR/UDI de M. Ribault, l’une des élues les plus fidèles au maire, présentait son rôle de « référente de quartier » dans le cadre de Voisins Vigilants, du quartier Centre-Ville.

Le témoignage de Mme Le Bihan est illustré par une belle photo montrant l’élue du maire entrain de coller un bel autocollant jaune « Voisins Vigilants » sur sa porte d’entrée : très chic... et très accueillant !

Voisins Vigilants, rue des Courcieux : « guetter les allers et venues »

Pour Mme Le Bihan, Voisins Vigilants offre un sacré « gain de temps pour gérer notre emploi du temps ». Car les habitants de la rue des Courcieux n’ont pas le temps de se rencontrer à cause de leurs « agendas respectifs ». Donc, la plateforme Voisins Vigilants permet « d’échanger, de guetter les allers et venues des uns et des autres », (sympa la vie de quartier rue des Courcieux !...) « ou d’échanger sur la vie de quartier », (c’est tellement plus agréable de parler avec son voisin derrière un écran d’ordinateur que sur son pas de porte...). En tout cas, à l’heure où l’on se plaint de la jeune génération « geek », collée derrière son écran, nous voilà rassurés : même la génération senior de M. Ribault appelle à utiliser son ordinateur pour fêter les anniversaires et discuter sur la vie de quartier !

Voisins Vigilants pour une Fête des Voisins, quartier Centre-Ville

Et Florence Le Bihan, manifestement convaincue par ce système privé de surveillance, de déclarer qu’avec Voisins Vigilants, elle allait pouvoir « organiser une fête des Voisins »....On se disait bien aussi que les actuels réseaux sociaux, comme Facebook et que les actuelles plateformes existantes sur Andrésy (« Andrésy Notre Ville ! », Ville d’Andrésy sur Facebook...) ne servaient à rien !

L’élue de M. Ribault explique : « cela faisait longtemps que je voulais faire cette fête. Mais il est difficile de rassembler les coordonnées de mes voisins », (c’est vrai : on sait pas où habite notre voisin de droite, de gauche et d’en face... et puis ça doit être difficile aussi de laisser une petite invitation dans les boites aux lettres de ses voisins...,). Florence Le Bihan est optimiste : « cela va donner un nouvel élan au quartier en proposant à mes voisins de prendre part à l’organisation », termine-t-elle en précisant la date : « le vendredi 19 mai 2017 ».

Les élus d’Andrésy Energies Renouvelées, prêts à changer d’avis sur Voisins Vigilants, ont cherché à savoir comment, finalement, s’était déroulée la fête des voisins du quartier Centre-Ville, organisée par Florence Le Bihan, grâce au système Voisins Vigilants.

Elle n’a jamais eu lieu.

Bon, manifestement Voisins Vigilants n’est pas plus efficace qu’une rencontre dans la rue, autour d’un café, par le biais d’un petit mot glissé dans la boite aux lettres...

Et la majorité municipale derrière M. Ribault n’a pas peur de publier sornettes et balivernes pour convaincre l’Andrésien crédule...

Portfolio

A lire sur le sujet

Le maire d’Andrésy impose les « Voisins Vigilants » sans débat