Tribune AER du mois d’Avril 2015

Budget 2015 : Il n’y a bientôt plus d’argent à Andrésy mais on persiste dans le projet Treck’Ile.

Modification de la carte scolaire

Un Conseil municipal Jeunes reporté pour la rentrée 2015

L’opération com’ autour de la Charte Biodiversité.

Le budget 2015 confirme les errements de la majorité. Les dépenses étant supérieures aux recettes, M. RIBAULT ponctionne dans « la poire pour la soif » constituée lors de la vente des terrains de l’ancien collège.

Si seulement cette épargne était utilisée pour baisser les frais de fonctionnement futurs… Par exemple, en 2014, des études devaient démarrer pour rénover le centre Louise Weiss. Plus rien pour 2015 : le maire préfère s’entêter dans son projet de promenade sur l’île (540 000 € aux frais des Andrésiens, y compris l’achat des terrains). Pendant ce temps, les associations se serrent la ceinture avec 5% de baisse de leurs subventions !

Parfois, la réalité rattrape tout-de-même la majorité : celle-ci vient de s’apercevoir que les enfants des nouveaux immeubles (terrains de l’ancien collège) ne pourront être scolarisés à Denouval. En urgence et dans l’improvisation, la mairie change la carte scolaire et budgète une extension du groupe St Exupéry qui récupérera ces enfants.

Autre improvisation (tant d’improvisation va finir par faire jazzer) : le maire a décidé du report du Conseil municipal Jeunes pour la rentrée 2015 après avoir annoncé en fanfare son démarrage en décembre 2014 !

Enfin la majorité vient de renouveler le coup de communication écolo de 2009 en signant à nouveau la Charte Régionale de la Biodiversité (rappelons que moins d’un an plus tard, M. Ribault voulait urbaniser les coteaux !). La version 2015 est exceptionnelle : dans une liste d’actions à réaliser, il suffit que la municipalité coche la case « réalisé » ou « à réaliser dans les 3 ans ». Aucune vérification, même pas de minimum à respecter. Du coup, l’élève Ribault s’attribue seul les bons points. Il plante des « légumineuses locales », il préserve les vieux arbres (comme au centre-ville ?), il anime des jardins pédagogiques dans toutes les écoles (les parents apprécieront l’animation).

Il suffit de lire cette charte et les affirmations de la municipalité pour être verts… de rage !