Tribune AER du mois de Juin 2016

Le maire d’Andrésy et sa majorité municipale ont brillé, ce printemps 2016, par leurs actions anti-écologiques sur toute la ville.

Epandage chimique sur toute la ville, non respect de la Charte Biodiversité, absence de produits bio...

Par contre, le maire reste le champion de l’écoblanchiment : « son » nettoyage des berges devant les caméras, après avoir chassé une association environnementale qui ramassait 12 fois plus de déchets sur les berges d’Andrésy !

Toute la ville arrosée de Round up ©

Le retour des beaux jours nous incite à la promenade, au
jardinage, à profiter de la nature. Nous aimerions nous appuyer sur une ville écologique
exemplaire. Il n’en est rien avec M. Ribault.

Et pourtant : il a signé la Charte du Développement durable de la Région
IDF. Andrésy s’est donc engagée à supprimer les pesticides : or, toutes
nos voiries viennent d’être aspergées de glyphosate, jusqu’aux berges de Seine
(ce qui est interdit).

Rappelons que la France veut interdire ce produit. Andrésy
s’est engagée à préserver les arbres remarquables, or les tilleuls centenaires
ont été coupés et l’île d’Andrésy est ravagée.

Andrésy doit respecter des zones
biodiversité en fauchage tardif (Diagana) : elles ont toutes été rasées en
avril pour… garer des voitures.

 

La majorité trahit l’un de ses engagements de son programme
(p. 4) : « l’entretien écologique
des espaces verts »
. D’ailleurs, le nouveau parc n’est pas de
conception écologique. M. Ribault se défend : le désherbage chimique des
rues est fait par l’interco. Or, il en a été vice-président jusqu’en 2015. Il
n’est jamais intervenu pour stopper l’épandage de Round Up ©. En 2015, trois des quatre des 4 ruches installées à Diagana ont crevé.

 

Pas de bio dans les cantines, ni circuits courts

Dans nos cantines, le bio représente moins de 5% des aliments :
la Charte exige au moins 20%. Il n’y
a aucune politique de circuits courts pour soutenir l’économie locale et
réduire l’empreinte écologique de la ville, que ce soit dans
l’approvisionnement, les appels d’offres ou la gestion des espaces verts.

 

Andrésy n’a rien prévu pour la semaine de Développement
durable (30/05 au 05/06) alors que plus de 100 actions sont prévues dans les Yvelines...

Nettoyage des Berges : 12 fois moins efficace... mais 12 fois plus de journalistes !

... Ah si ! le nettoyage des berges par les habitants, fin mai ! Voilà
une opération com’ d’écoblanchiment inefficace.

Avant 2011, l’association
écologique OSE nettoyait nos berges avec un bateau : elle a été chassée
par M. Ribault alors qu’elle récupérait 12 fois plus de déchets !

 

Quand M. Ribault veut nous faire croire qu’il souhaite
protéger la nature, il se plante.