Tribune AER du mois de Mars 2015

Ca sent les hausses d’impôts pour 2016 ou 2017 !

Les 2 « coin-coin » de la majorité municipale

La lecture du numéro du journal municipal de février est instructive.

Sous prétextes des « nouvelles charges transférées » et de la « réduction massive des dotations » de l’Etat aux communes, le maire y évoque « la réduction des dépenses », « la coupe de nos investissements, en priorisant ceux indispensables ».

Traduisons : la majorité vous prépare à une nouvelle hausse de vos impôts locaux, en 2016, après avoir voté « pour », une fois réélue en 2014, celle au niveau de l’interco.

Pourtant, le plan de rigueur nationale et la baisse annuelle des dotations de l’Etat sont connus depuis l’élection présidentielle de 2012. Quels sont les investissements indispensables à prioriser ? Le maire s’accroche aux coûteux projets de promenade sur l’Île Nancy et d’un port en centre-ville… tout en n’ayant rien investi dans la réforme des rythmes scolaires !

Chaque « une » du journal municipal apporte son lot d’humour. « Une » de novembre : la création d’un Conseil municipal des Jeunes… bien vite reporté. La municipalité s’étant contenté de décréter ce CMJ, sans concertation, ni pédagogie auprès des principaux intéressés, il manquait des candidats.

« Une » de février : la majorité municipale annonce l’obtention de 2 canards (sur 5 !) pour ses soi-disant actions « éco-citoyennes ». Cette « récompense » est décernée par l’association Seine en partage, dont Andrésy est adhérente. La raison de cette récompense : avoir distribué des gants et des sacs à des Andrésiens volontaires pour nettoyer les berges (malgré des impôts pour que celles-ci soient entretenues). Cette opération a permis de récupérer 160 kg de détritus.

Or, il faut savoir qu’auparavant, l’association d’intérêt général OSE (Organisme de Sauvegarde Écologique), avec son bateau, en récupérait 2 tonnes par an sur Andrésy !

Le maire a préféré récupérer l’opération en moins bien pour 2 canards (sur 5), véritable « canard » dans sa communication, véritable opération de « green-washing ».

Gageons que cette autosatisfaction à coups de canards n’aura pas fait vibrer les Andrésiens.

A lire sur le sujet

Manifestation contre le projet Trek’île, jeudi 21 mai, 11 h