Tribune AER du mois de Septembre 2015

Les surprise de la rentrée scolaire concoctées par M. Ribault et sa majorité municipale :

  • Augmentation des tarifs de l’école de Musique et de Danse ;
  • Exclusion du Forum des associations environnementales andrésiennes ;
  • Revirement du maire qui soutient dorénavant l’incroyable intercommunalité Seine-Aval qui absorbe Andrésy dans le Mantois !

Les élus AER espèrent que vous avez passé un bel été. La mairie vous a préparé quelques surprises pour cette rentrée :

  •  - La majorité municipale Les Républicains a voté une augmentation des tarifs de l’École de Musique et Danse pour les familles nombreuses et poursuit sa politique de hausse des tarifs culturels engagés depuis sa réélection ;
     
  • Le maire et sa majorité ont modifié le Règlement intérieurI du Forum des Associations qui exclut désormais les associations de quartier et à objet Environnemental, comme le COPRA (qui lutte contre le projet A104), Les Colibris (paniers bios), Sauvegarde des Coteaux, ADARG (Rive Gauche), ARAG (l’association des riverains de la Gare)… et limite à tort la liberté d’expression sur la ville. Nous avons alerté le préfet des Yvelines sur les décisions autocratiques de M. Ribault ;
     
  • - La Fête du Sport aura lieu, une fois encore, APRES le Forum et cela contre l’avis de l’Office Municipal des Sports, d’une majorité d’associations et d’Andrésiens qui souhaitent depuis des années (comme partout ailleurs) que nos enfants se sensibilisent et découvrent les activités sportives avant les inscriptions annuelles. Hélas, la majorité conserve de mauvaises habitudes !
     
  • - Déjà interdites de Forum, les associations écologiques n’ont décidément pas leur place sur Andrésy : elles ne participeront plus à la journée annuelle des Jardins de Demain car le maire et sa majorité ont décidé de supprimer ce rendez-vous sans explication.
     
  • - Pourtant, quand il s’agit de ses intérêts politiques, M. Ribault est capable de sortir de son conservatisme : après nous avoir expliqué pendant des mois, que Mantes n’était pas notre bassin de vie et qu’une interco à 73 communes n’était ni viable, ni efficace, il fait volte-face et soutient ce sinistre projet, porté par M. Bédier et la droite Yvelinoise. Vous pouvez retrouver sur notre site une série d’articles de fond sur ce projet d’interco imposé contre l’avis de la majorité des communes et sans l’aval des populations.


Nous vous souhaitons néanmoins une très bonne rentrée à toutes et à tous.