Tribune AER - Mai/Juin 2018

La majorité Ribault/Faist pleure nos trous de voirie : « c’est la faute à l’interco ! ».

Mais la majorité Ribault/Faist a voté « pour » l’intégration d’Andrésy à cette interco Mantes/Poissy. Puis a voté « pour » un maximum de transfert de compétences !

Dans le dernier MAG [Avril 2018], MM. RIBAULT et FAIST tentent de justifier le délabrement de nos routes : « Ces dernières sont dorénavant de la responsabilité de notre interco GPSeO » et déplorent l’absence, de la part de la Communauté urbaine, de plans d’investissement des voiries. Rappelons, qu’en acceptant le transfert de cette compétence, le maire s’est défait, consciemment, de son pouvoir d’intervenir pour sécuriser nos routes.

La majorité Ribault/Faist a voté deux fois « Oui » pour notre interco

En 2015, MM. RIBAULT et FAIST ont voté deux fois « pour » cette gigantesque interco : une fois pour accepter le périmètre. Une autre fois pour le statut de « Communauté URBAINE  » (CU) - le plus intégrateur. Alors que GPSeO aurait pu être une simple « communauté d’AGGLOMERATION  ».

Or, la CU entraîne un maximum de transferts de compétences, dont la voirie. Il était assez évident que l’intégration de la gestion de 73 villes et 400.000 habitants allait aboutir à une usine à gaz ingérable et inefficace.

Quand le maire reprend, mot pour mot, nos arguments contre l’interco

Nous félicitons le maire de reprendre aujourd’hui, mot à mot, l’argumentaire qui justifiait, alors, notre vote « contre » (nous étions les seuls).

Mais M. RIBAULT a bien voté « pour » le statut CU. Les élus LR de AD votaient aussi « pour ». Il fut donc cocasse pour nous de lire leur indignation dans leur dernière tribune.

Nous payons actuellement au prix fort la décision du Maire qui s’est engagé naïvement et sans aucune contrepartie dans cette interco. Ces trous dans la voirie démontrent l’incapacité de GPSeO à gérer un si grand territoire et son inaptitude à répondre efficacement à nos besoins quotidiens.

En outre, MM. RIBAULT et FAIST refusent de payer la contribution d’Andrésy à la CU (la taxe foncière) et ont entamé un recours juridique, faisant d’Andrésy le mouton noir de GPSeO qui ne se pressera pas pour rénover nos voiries.

En moins de deux ans, nous récoltons les fruits des choix irresponsables et politiciens de MM RIBAULT et FAIST : hausse de la taxe foncière, dégradation de la voirie et des services publics rendus aux Andrésiens.

Une équipe municipale qui fait vraiment fausse route.

Pourquoi une tribune sur deux mois ?
La majorité Ribault/Faist s’est révélée incapable de sortir un numéro de Mai. Ils ont donc décidé de publier un double numéro d’andrésy Mag’ (Mai/Juin 2018).
Mais ils n’ont pas proposé aux élus de l’opposition municipale une double tribune...

Portfolio