Un concours « Illuminations de Noël » plus écologique grâce aux élus d’Andrésy Energies Renouvelées

Un règlement intérieur pour un concours « Illuminations de Noël » a été proposé par le maire et sa majorité lors du Conseil municipal du 14 décembre 2016.

Les critères de notation proposés faisaient fi de toute dimension écologique. Les élus AER ont proposé d’y insérer une exigence en matière d’économie d’énergie.

Après un premier refus, les arguments de l’opposition AER ont finalement convaincu le maire et sa majorité municipale.

Le précédent de 2014

En 2014 déjà, la majorité du maire d’Andrésy avait organisé un concours des plus belles illuminations de Noël dans la ville. Mais à cette époque, aucune concertation n’avait eu lieu avec l’opposition. Les élus municipaux avaient découvert ce concours dans le journal de la ville. Déjà, les élus AER avaient souhaité intégrer une exigence d’économie d’énergie. La proposition avait été acceptée par M. Ribault.

Deux ans après, quelle ne fut pas la surprise de retrouver ce règlement intérieur mais... expurgé de notre ajout de 2014 !

Le règlement du concours proposé par le maire proposait trois critères de jugement : « l’agencement des décorations, son sens artistique et sa visibilité pour le public. »

Beaucoup de communes responsables ont abandonné ces concours qui stimulent les réflexes énergivores des habitants participants. Ou alors, elles y intègrent un critère d’économie d’énergie.

Eviter une course énergivore

Lionel Wastl, au nom des élus AER, a tenu à rappeler qu’une « mairie qui organise ce genre de concours de Noel doit aussi encourager les comportements civiques et responsables des Andrésiens. » Et de rappeler, qu’ « en cette période de forte pollution, encourager les Andrésiens à consommer à foison l’électricité n’est pas très écologique. Sans parler de la problématique de la pollution lumineuse dans les milieux urbains, certes, que nous pouvons accepter en cette période de Noel. »

Les élus AER se sont étonnés de la disparition du critère environnemental proposé par AER et ajouté dans le RI de 2014. Manifestement, le maire et sa majorité ont repris la première version du RI de 2014 et pas sa version définitive !

Les élus AER ne s’opposent pas à un tel concours. Ils ont proposé, en conseil municipal d’ajouter, dans l’article 5 du RI, que, parmi les trois autres critères, le « jury récompensera [aussi] les illuminations les moins énergivores, avec utilisation, par exemple, des luminaires LED ».

Dans un premier temps, le maire-adjoint aux Travaux, Alain Mazagol, a refusé toute modification. Prétextant notamment la date trop tardive. Les élus AER ont insisté auprès du maire en lui rappelant qu’il serait dommage que la municipalité fasse de « la régression écologique ».

Le maire a finalement accepté notre ajout. Les élus AER ont donc pu voter favorablement pour le règlement intérieur du concours. Tout en regrettant qu’aucun prix ne soit décerné aux vainqueurs.

A lire sur le sujet

Conseil municipal du 14 décembre 2016