Un Conseil municipal exceptionnel pour une interco de 400 000 habitants « Seine Aval »

Le 1er décembre 2014, un Conseil municipal ne portera que sur un seul sujet : Andrésy donne t-elle son accord à la nouvelle Communauté d’agglomération dite « Seine Aval » de 400 000 habitants, allant du Grand Mantois à Poissy, en passant par Andrésy ?

Les villes franciliennes doivent donner leur avis sur le Schéma Régional de Coopération Intercommunale (SRCI) proposé par l’Etat (dans le cadre de la loi n°2014-58 du 27 janvier 2014 de Modernisation de modernisation de l’action publique territoriale et d’affirmation des métropoles, dite MAPTAM).

L’objectif est de constituer des intercommunalités fortes. Le plancher obligatoire à atteindre est 200 000 habitants.

Andrésy doit donc se prononcer pour ou contre la proposition d’une intercommunalité dite « Seine Aval », allant du grand Mantois jusqu’à Poissy et Conflans. L’actuelle Communauté d’agglomération des Deux rives de Seine (CA2RS) de 62 000 habitants et 12 communes, engloberait donc une interco de 400 000 habitants.

Ce conseil municipal exceptionnel permettra aux trois groupes municipaux d’émettre leur avis et de justifier leur vote.

Néanmoins, dans le cas d’un vote « contre » à la majorité, rien n’empêche le préfet de passer outre et d’imposer cette réforme territoriale à Andrésy.